Avec Fabrice CALS, Cédric MICHEL, Eléonore SIMON JONCQUEZ, Nicolas VIAL

Scénographie et costumes Tormod LINDGREN

Musique WU Na

Dramaturgie Christèle BARBIER

Avec Fabrice CALS, Cédric MICHEL, Eléonore SIMON JONCQUEZ, Nicolas VIAL

Scénographie et costumes Tormod LINDGREN

Musique WU Na

Dramaturgie Christèle BARBIER

Cet atelier amateur franco-chinois, animé à Pékin parallèlement aux répétitions de "La Princesse Maleine" a reçu le prix spécial du jury des "Rencontres Extraordinaires" de la Mairie de Paris.

L’idée de ce projet vient de la conjonction de deux expériences. La tournée du Partage de Midi à Guangzhou (Canton) en avril 2009 avait permis de monter, en été 2009, un atelier de théâtre pendant trois semaines avec une dizaine d’étudiants français et une vingtaine d’étudiants chinois, sur l’Echange de Claudel. Cette expérience d’échange culturel par la pratique théâtrale avait donné aux organisateurs, Hélène Steinitz, Florence Boutemy, Mingnan Wang et Jean-Christophe Blondel, l'envie de renouveler l’expérience.

Le terrain fut tout trouvé lorsque nous avons initié le projet de monter la Princesse Maleine avec un groupe d’acteurs aveugles à Pékin: nous avons décidé que parallèlement à cette création professionnelle, serait animé le nouvel atelier d’été pour amateur Français et Chinois. Avec cette nouveauté : en plus de l’échange culturel, le chantier serait le terrain d’un dialogue entre voyants et handicapés visuels. C’est ainsi que 12 Français, voyants, mal voyants et non voyants ont rejoint 8 Chinois pour un atelier de trois semaines sur la Princesse Maleine.

La troupe professionnelle et la troupe amateur ont ainsi travaillé pendant un temps sur le même texte dans deux espaces de l’association, chacun pouvant aller voir – quand on trouvait le temps ! – le travail de l’autre équipe. L’atelier amateur a été co-animé par Alexandra Lacroix, scénographe, photographe et metteur en scène, et par Jean-Christophe Blondel. Lui a animé un chantier de lecture de l’œuvre et de direction d’acteur, qu’elle a développé dans des recherches plastiques et sensorielles inspirées de la pièce : sculpture, maquillage, peinture, ombres chinoises… Un travail corporel a aussi été fait, permettant de créer une dynamique de confiance au-delà des différences de culture et de perception sensorielle de soi, de l’autre et du monde.

L'ensemble a abouti sur deux présentations d’atelier - aux orientations souvent radicalement différentes de celles prises par le projet professionnel - et sur une exposition de photographies d’Alexandra, dont on peut voir ici quelques clichés.


Photos Alexandra Lacroix

Alexandra Lacroix
Le blog du séjour
HanDiRect
Mairie de Paris
Hexagone TV